Les aspects neuropsychologiques du Trouble Déficitaire de l'Attention / Hyperactivité (TDAH)


Observations de l’enfant :


- Brouillon, dépassé si plusieurs choses à faire…

- Coupe la parole, impulsivité cognitive, n’attend pas la fin des consignes…

- Se lève, s’agite, passe le bilan debout, dépendance environnementale « touche à tout »…

- Veut arrêter chaque tâche...



Le Lobe frontal


--> Partie la plus étendue du cortex, il sous-tend de nombreuses fonctions :

- motricité

-fonctions cognitives (fonctions exécutives, mémoire, attention…)

-comportements et émotions…

--> Un vrai Chef d'orchestre :

• prise d ’initiatives

• organisation - planification

• contrôle

• inhibition

• recherche en mémoire

• gestion des doubles tâches

• attention prolongée


L’attention


1. Développement de l’attention


Orientation automatique et passive présente chez le nouveau-né : réflexe d’orientation en présence d’un bruit soudain, d’un flash lumineux.

--> Orientation contrôlée et active = attention

vers 2-3 mois, l’enfant est capable de déplacements oculaires choisis vers sa cible.

attention sélective: orientation vers des stimuli choisis.


2. Des dimensions différentes dans le « contrôle attentionnel »


La vigilance : capacité à maintenir un niveau suffisant d’efficacité attentionnelle au cours des tâches monotones et de longue durée exigeant la détection d’événements qui se

produisent rarement.

Exemple: tâche de détection de cibles différentes


L’attention soutenue : capacité à maintenir sa concentration dans des situations où le flux d’informations est rapide ce qui nécessite, contrairement à la vigilance, un traitement actif

continu de la part du sujet.


L'Attention partagée : capacité de traiter simultanément deux ou plusieurs informations pertinentes. Dépend de l'état de vigilance

Exemple:

- lecture (déchiffrage et compréhension du texte).

- interactivité du discours


3. Les fonctions exécutives


= Ensemble de processus dont la fonction principale est de faciliter l’adaptation du sujet à des situations nouvelles, et ce, lorsque les routines ne sont plus efficaces.

Cet ensemble de processus comprend notamment l’inhibition, la flexibilité mentale, la planification…

Interviennent dans :

- les situations où il faut inhiber la production de réponses « dominantes » inappropriées dans le contexte.

- l’initiation de nouvelles séquences de comportements (tout en interrompant des séquences en cours ou des réponses habituelles).

- les situations où il faut formuler un but, planifier des étapes, choisir entre différentes alternatives, mettre en œuvre le plan et contrôler son exécution.

- les situations où il faut modifier un plan.

- la recherche active en mémoire



Bilan des fonctions attentionnelles et exécutives :


1. Fonctions attentionnelles

- Attention sélective focalisée (modalités visuelle et auditive)

- Attention divisée (intermodalité et modalité auditive)

- Attention soutenue (modalités visuelle et auditive)


2. Fonctions exécutives

- Mémoire de travail

- Flexibilité mentale

- Inhibition

- Programmation/Planification

- Impulsivité

- Persévération



Un trouble attentionnel/exécutif peut perturber différents domaines cognitifs (langage, mémoire, praxies…)

• Les fonctions sont rarement toutes touchées en même temps.

• Leur implication dans les activités quotidiennes est primordiale (organiser, anticiper, changer de stratégie face à la nouveauté…)

• L’évaluation de ces fonctions reste encore trop négligée.


11 vues0 commentaire